Return to site

Quel revêtement de sol sur du plancher chauffant?

L’installation d’un plancher chauffant s’accompagne logiquement de la pose d’un revêtement par-dessus celui-ci. Cependant, comment choisir le revêtement idéal par rapport à la pièce, à sa taille, son utilisation ? En effet, il existe différents types de revêtements qui répondent à différents besoins d’utilisation. Il est donc important de connaître les caractéristiques et critères que peuvent avoir les divers revêtements proposés.

Quel usage du bâtiment ou de la pièce ?

Le choix du revêtement implique de s’interroger sur l’usage du bâtiment. En effet, logement privé, lieu accueillant du public, bâtiment professionnel ou industriel, bureaux, etc., une étude préalable sur les spécificités du bâtiment ainsi que des espaces qui la composent sont indispensables, aussi bien au niveau technique que thermique.

La conductivité, un critère déterminant dans le choix du revêtement.

Si la pose d’un plancher chauffant n’empêche pratiquement le choix d’aucun revêtement, il faut prendre en considération la conductivité des matériaux concernant la chaleur. L’épaisseur du revêtement choisi est notamment primordiale. Certains revêtements sont plus adaptés que d’autres au plancher chauffant. La conductivité thermique du matériau choisi est une caractéristique déterminante pour une efficacité optimale du système de chauffage au sol.

Quel revêtement pour quelle utilisation ?

Il existe différents types de revêtement, cependant chacun présente des caractéristiques différentes, que ce soit sur l’aspect pratique ou bien sur l’aspect esthétique. On en retrouve principalement 4 :

- Le carrelage : ce revêtement représente l’alternative la plus efficace car c’est un excellent conducteur thermique et une épaisseur de seulement 20 mm suffit pour ne pas empêcher la chaleur de se répandre.

- Le parquet : le bois est un très bon isolant ce qui risque de ralentir la transmission de chaleur, la pose collée est obligatoire et sa résistance thermique ne doit pas excéder 0.15.

- Le béton ciré : très prisé actuellement, il s’agit d’une base de chape liquide de pigments, il suffit ensuite de polir pour obtenir cet effet béton ciré.

- Les sols souples : parmi les principaux types de sols souples, seul le linoléum est vraiment reconnu comme un bon candidat pour servir de revêtement aux planchers chauffants. Résistant à l'usure, aux agents chimiques et surtout à la chaleur, il est compatible à condition d'utiliser une colle adaptée.

- Les sols stratifiés et les moquettes : moins indiqués, malgré leur aspect mince et économique, ces types de revêtement n’offrent cependant pas une alternative optimale.

 

Focus sur le linoleum

Le linoléum, à ne pas confondre avec le PVC, est composé d’huile de lin, de résines naturelles, de farine de bois, de pigments et de charges minérales, sur un support en toile de jute. Que des ingrédients naturels ! Sa fabrication ne pollue pas, les colles utilisées ne sont pas toxiques et il est entièrement biodégradable. Il peut résister pendant 50 ans, pour peu qu’on le cire avec une cire spéciale tous les cinq ans environ. Le lino est naturellement antibactérien, antiseptique et antistatique. Des travaux scientifiques sur la destruction des bactéries au contact des principaux matériaux de construction, ont démontré que le linoléum constitue un revêtement de sol susceptible, de façon absolument durable, de détruire les micro-organismes déposés sur sa surface et particulièrement ceux apportés par les chaussures. Il représente ainsi un choix très cohérent avec la pose d’un plancher chauffant pour une démarche écologique.

Quels sont les revêtements à éviter ?

Certains revêtements ne sont pas faits pour recouvrir un plancher chauffant. La moquette, par exemple, est totalement contre-indiquée. En effet, sa qualité d’isolant thermique l’empêche de véhiculer la chaleur et certaines moquettes iront même jusqu’à se détériorer à son contact. Plus largement, tous les revêtements sensibles aux variations d’humidité, comme les fibres végétales, sont également à éviter.
Concernant le parquet, sa pose sur un système de chauffage au sol n’est pas à exclure, bien au contraire, mais nécessite une excellente maîtrise de la pose ainsi qu’une bonne étude du plancher chauffant ayant pris en compte ce paramètre important.

A la vue de toutes ces informations, il est recommandé en tout premier lieu de bien réfléchir aux réels besoins des utilisateurs mais aussi à ses attentes en termes d’esthétisme et de qualité de son revêtement. Le conseil et l’intervention d’experts certifiés est également indispensable pour la réalisation de tels projets.

Focus plancher rafraichissant

Si le plancher chauffant assure également la fonction rafraichissant il faudra veiller à éviter les revêtements de sol plancher bois qu’ils soient stratifié ou collé. En effet l’efficacité du rafraichissement serait très affaiblie par ces revêtements de sol et il peut y avoir un risque de condensation dans les poches d’air qu’ils contiennent.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly